Le C.I.V.B. ( Comité Interprofessionnel de la Volaille de Bresse )

Contôle de l'appellation poulet de Bresse

La production annuelle est d’environ 1 000 000 de volailles

L’objectif de cet organisme est d’étudier les problèmes liés à la commercialisation et la production de ces dernières, proposer des mesures afin d’améliorer la qualité des poulets de Bresse, garantir l’origine et proposer un statut avicole à la volaille de Bresse.

Dans les missions : la gestion de la filière et la distribution des marques d’identification.

Ces derniers collaborent avec les services de contrôle pour encadrer l’AOC de la volaille de Bresse.

Ensuite toute la partie communication et promotion font partie intégrantes de la mission du CIVB

 

À côté de Louhans, sur la RN 78, à Branges précisément se situe le siège social du CIVB et vous accueille dans un cadre à l’architecture typique bressane. Vous pourrez apprendre comment est élevée cette volaille, comment la cuisiner, comment la reconnaitre parmi les autres. Plusieurs élevages se trouvent à proximité.

Le CIVB est un établissent civil crée par l'article 4 de la loi d'AOC du 1.8.57,
puis par les décrets de 1986 et 2007.

Site du C.I.V.B.

 

AOC (Appellation d’origine contrôlée) et AOP (Appellation d’origine protégée) pour le domaine des volailles il existe une appellation d’origine réglementée c’est pour la volaille de Bresse. Le poulet de bresse, le chapon de Bresse et la poularde de bresse. Cela permet de garantir l’origine géographique, le type d’élevage et le savoir-faire depuis des générations.

Pour avoir l’appellation, les poulets mâles ou femelles doivent être âgés de minimum 108 jours

Pour avoir l’appellation, les poulardes doivent avoir 140 jours minimum à maturité sexuelle en ayant constitué leur chaîne d’œufs sans être entré en cycle de ponte.

Pour avoir l’appellation, les chapons doivent avoir minimum 224 jours

Les présentations « prêt à cuire » et « surgelée » sont autorisées pour les poulets de Bresse à condition que les membres ne soient pas amputés (sauf les doigts)

Les volailles de Bresse doivent porter le scellé de l’abatteur, la bague de l’éleveur une étiquette spécifique. Pour les poulardes et les chapons un sceau d’identification.

                Bague volaille de bresse  Etiquette poulet de bresse  scellé poulet

La bague est un anneau inviolable avec les coordonnées de l’éleveur.

Le scellé est une agrafe qui porte l’inscription « Bresse »

Pour les chapons de bresse et poularde de bresse, le sceau d’identification doit comporter la mention exacte « chapon » ou « poularde de Bresse »

 

Depuis le 1er janvier 2012 la mention AOC a été remplacée par AOP « volailles de bresse »

L’IGP Indication Géographique Protégée, une 30ène de volailles bénéficie d’une IGP comme les volailles des Landes, volailles de challans… L’IGP définie que le produit bénéficie d’un lien avec un territoire d’une certaine notoriété.

Cette indication est moins forte que l’AOP mais suffisante pour avoir une certaine réputation.

IGP doit figurer sur l’étiquetage avec la mention « Indication Géographique Protégée » ou avec le logo européen.

 

En ce qui concerne le label rouge, cela signifie que le produit est d’une qualité supérieure par rapport à un produit courant. Le label répond à un cahier des charges homologué par arrêté interministériel (Ministère en charge de l’agriculture et la consommation) Ce logo doit aussi apparaitre sur l’emballage de votre volaille. Il certifie que la volaille a été élevée puis abattue en respectant les conditions dans le cahier des charges. Voici quelques exemples : Poulet jaune fermier, poulet fermier cou nu, pintade jaune fermière…

Il existe actuellement environ 70 certifications pour la caille, le coquelet, le canard, le chapon, la dinde, la pintade, le poulet …

Toutes les exigences du cahier des charges doivent être respectées dans les différents pôles comme la production, la transformation, le conditionnement… pour obtenir la certification (Ces éléments apportent un bon confort de vie aux volailles)

Un accès à l’espace plein air est obligatoire.  Des organismes de contrôles agréés font les vérifications sur le terrain. Quant à la DGCCRF réalise des contrôles de second niveau au moment de la commercialisation.

 

Depuis le 1er juillet 2010, le logo communautaire eurofeuille est obligatoire sur l’étiquetage des produits biologiques. Pour tout renseignement complémentaire, reportez-vous aux textes applicables ou rapprochez-vous de la direction départementale de la protection des populations (DDPP) ou de la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) de votre département.


Product successfully added to the product comparison!